Nombreux sont les enfants dont les cartables sont lourds, voire trop lourds. On a trouvé au LFA, chez des enfants pesant de 19 à 50 kg, des cartables de 8 à 13 kg, soit environ 40 à 25 % de leur propre poids ! Sont particulièrement concernés les élèves de la Grundschule avec leur faible poids corporel, mais même les élèves du lycée, en pleine croissance, mettent aussi souvent leur dos en danger.

Ce constat, nous le faisons chaque année, mais il ne faut pas désespérer. Il y a toujours quelque chose à faire.

Résultats d’un groupe de travail en 2015

Il y a 2 ans, un groupe de parents d’élèves de tous niveaux et de toutes sections s’est penché sur le sujet. Il a pu rencontrer la direction du LFA et faire des propositions, des pistes d’amélioration ont été identifiées. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • privilégier chaque année, lors du choix des manuels, ceux de faible poids à couverture souple,
  • garantir à chaque élève un accès aisé, y compris entre les cours, à un casier où il peut entreposer certaines de ses affaires et alléger ainsi son cartable,
  • encourager les professeurs à faire preuve de souplesse, notamment :
    • lors de l’établissement de la liste de fournitures pour leur matière, laissant une certaine liberté de choix aux élèves,
    • en classe, en autorisant deux élèves à partager un même manuel papier ou, mieux encore, en ayant recours à des manuels numériques, permettant ainsi aux élèves de laisser les manuels papier à la maison.
Que faire aujourd’hui?

Même si la situation s’est améliorée le problème est toujours d’actualité et les cartables des élèves sont  parfois encore  trop lourds.

En ce début d’année scolaire, pour alléger le cartable des enfants, nous encourageons vivement les parents à se rapprocher des professeurs, au besoin via les parents délégués de chaque classe, et à traiter les problèmes rencontrés au cas par cas. Les professeurs sont sensibilisés au sujet, ouverts au dialogue et prêts à trouver avec les parents des solutions concrètes.

En complément, il n’est pas inutile de rappeler ici les trucs et astuces toujours utiles et simples à mettre en œuvre :

  • Un cahier de 96 pages, une fois rempli et équipé des multiples feuilles qu’il faut parfois y coller, pèse jusqu’à 680 grammes. A 48 pages, on peut limiter le poids à 330 grammes ! Le choix est clair.
  • En lieu et place des cahiers et avec l’accord des professeurs, on peut envisager d’utiliser des trieurs ou classeurs souples et n’apporter en cours que les documents ou feuilles strictement nécessaires. Ce type de solution est particulièrement efficace auprès d’élèves autonomes et organisés.
  • De plus en plus d’éditeurs fournissent des versions électroniques des manuels scolaires. Si vous le pouvez, faites en l’acquisition. Les manuels papier pourront rester au LFA et le cartable va pouvoir être allégé de 500 à 800 grammes par manuel.
  • On peut aussi envisager d’acheter pour certaines matières un second manuel, destiné à
    rester à la maison alors que son double restera à l’école. Certains parents organisent une bourse des manuels scolaires où peuvent être achetés de tels manuels d’occasion. Il faut en profiter.