Le 13 février dernier, les élèves de la Grundschule ont pu assister à une représentation du Carnaval des Animaux. Cette sortie à Versailles était subventionnée par l’ALFA. Rüya et Louise, élèves de GS3, nous racontent.

 

Nous y revoilà: c’est carnaval! Nous sommes tout excités, car nous nous rendons à Versailles, au théâtre Montansier pour le concert de Camille Saint-Saëns. La pièce s’appelle : Le Carnaval des Animaux.

Au théâtre

La lumière s’éteint, une belle musique retentit, dès les premières notes, nous sommes sous le charme. Nous plongeons dans l’histoire : plusieurs animaux fuient les hommes sur un bateau. Ils veulent trouver un nouveau domicile sur une île déserte. Il y a le capitaine, le lion, les passagers : le paresseux, l’éléphant, la tortue et la poule et finalement le surveillant, l’oiseau.

Nous entendons des sons agités, comme d’une poule. Et c’est ça ! La poule est représentée en musique. Mais le bateau part dans le mauvais sens! Les animaux ne savent pas quoi faire. L’idée du paresseux n’est pas la solution. Heureusement, la tortue sait quoi faire et on entend une musique lente, claire : l’éléphant doit plonger sa trompe dans l’eau et expirer profondément pour guider le bateau dans le sens opposé. Cela fonctionne, l’orchestre joue des notes graves. L’éléphant souffle et souffle – et enfin, il réussit. Mais tout à coup, l’eau commence à gargouiller et à écumer bizarrement et à nouveau, les animaux ne savent pas quoi faire. Ils s’endorment, seul le renard n’arrive pas à trouver son sommeil. Il réfléchit à ce qu’on pourrait faire. Pendant ce temps, une jolie musique nocturne retentit. On s’aperçoit que le coucou ne dort pas non plus, car on entend de loin son appel.

Après le réveil, les oiseaux commencent à se nettoyer le plumage. Des sons aigus et stridents résonnent et forment une mélodie agréable. Maintenant, le renard détaille son plan. Un animal va sauter dans l’eau et sortir cette chose qui gargouille. Il s’agit du pneu d’un vélo. La mélodie de l’eau est belle et magique! Au bout de quelques jours, l’oiseau crie: Terre en vue! Terre en vue! Lorsqu’ils arrivent à l’île, tous les animaux laissent libre cours à leur joie et la musique est entraînante et joyeuse.

Après le concert, nous avions la possibilité de poser des questions aux acteurs. La question la plus intéressante : « Depuis quand faites-vous du théâtre? » Les acteurs ont répondu qu’ils ont commencé dès l’âge de huit ans.

Nous avons beaucoup apprécié cette sortie au théâtre et n’oublierons pas les mélodies de la journée.

De Rüya Kose et Louise Rossmann (le kangourou et la pie respectivement sur notre photo).